INFO-Réunion
Jean-Claude Carpanin MARIMOUTOU

Eric Boyer

 

Né en 1956 dans une famille nombreuse, Jean-Claude Carpanin Marimoutou a passé son enfance à Saint-Benoît. Il part faire ses études à Montpellier. Il obtient le CAPES en 1981 et l’agrégation en 1983. En 1990 il soutient une thèse de doctorat intitulée : "Le roman réunionnais, une problématique du même et de l'autre. Essai sur la poétique du texte romanesque en situation de diglossie"

 

Il enseigne la littérature française à l’Université de la Réunion depuis 1984. Il est poète et critique littéraire. Son engagement dans la vie culturelle, le conduit à réaliser des traductions en créole réunionnais de pièce de théâtre : « Le Médecin malgré lui » de Molière, « L’ours » & « La demande en mariage » d’Anton Tchekhov ; il a traduit en français la pièce de Vincent Fontano « Tanbour ».

Carpanin Marimoutou a aussi été l’un des membres fondateurs du groupe Ziskakan pour lequel il écrit des textes

 

La place de son œuvre dans littérature

 

 

Le poète Carpanin Marimoutou s’interroge sur la société réunionnaise issue d’horizons multiples : Afrique, Madagascar, Inde, Chine, Europe, .... construite dans la violence (traite négrière, esclavage, commerce colonial). Son questionnement est tourné sur ce qui cimente cette île, qui était inhabitée, qui a construit une identité réunionnaise :

« ...Nos yeux sont rouges de tant de départs

mais nous avons réappris ensemble

les gestes incertains des combats communs… »

(Extrait de Approches d’un cyclone absent- Éditions Page Libre-1991)

 

La langue d’écriture du poète prend sa source dans les identités, les cultures issues des différentes origines de la population réunionnaises, en particulier la culture malbaraise dans laquelle il a baigné dans son enfance :

« ...i fé padèl dovan la kaz

i kas koko pou done kouraz

i fé padèl dovan la kaz

lo safran konm pou in mariaz... »

(Extrait de Narlgon la lang, éditions K’A, 2002)

 

 

Véronique Corinus de la Bibliothèque municipale de Lyon dit ceci à propos du poète Carpanin Marimoutou « ...Son écriture poétique se fonde sur l’interrogation de ce que signifie habiter une île sans autochtonie originelle, sans passé pré-colonial, dont la fondation repose sur la mise en esclavage d’êtres humains dont aucun n’était originaire de l’île… Danseur d’une autre terre, Marimoutou creuse dans la créolité du lieu son langage propre, terrier singulier où co-existent les langues, les textes et les mondes. »

 

Dense et ancrée/encrée à la fois dans l’espace réunionnais et ouverte au monde, l’écriture de Carpanin Marimoutou donne à lire une Île multiple et une.

 

 

 

Bibliographie poétique

-Fazèle-éditions Les Chemins de la Liberté-1978

-Arracher cinq mille signes-Editions Goutte d’Eau dans l’Océan-1980-

- Approches d’un cyclone absent-Editions Page Libre-1991

-6 fonnkèr pou band lèt la pèrd la bann-Editions K’À-2000

-Narlgon la lang,-Editions K’A-2002

-Shemin maniok-Editions K’A-2009



Parenthèse poétique

 

Moin la parti pèsh in rèv


 
 

Moin la parti pès in rèv

dann limon basin la mèr

moin la souk zangiy zamalé

té ki sort zoué basin la pé

oté lo tan lo tan kokiye

lo tan sovrèt lo tan papang

mon kèr i dor sou in galé

lot koté la kroi zibilé

kan la rivièr i kanz la mèr

la rivièr dé ros sinonsa basin blé

moin la parti pès in rèv

paranba péi mon lémé

dann lèr la pli, laba létan

moin la dormi promié tournan

 

oté lo tan lo tan kokiye

lo tan sovrèt lo tan papang

mon kèr i dor sou in galé

lot koté la kroi zibilé

kan la rivièr i kanz la mèr

la rivièr dé ros sinonsa basin blé

moin la parti pès in rèv

dann kèr kouran kanal bofon

moin la pèrd in koté soulié

zis sou ranpar la pièr tayé

 

oté lo tan lo tan kokiye

lo tan sovrèt lo tan papang

mon kèr i dor sou in galé

lot koté la kroi zibilé

kan la rivièr i kanz la mèr

la rivièr dé ros sinonsa basin blé

 

moin la parti pès in rèv

dann milié la rivièr marsoin

moin la trouv in larmé vèrdtèr

bordlo sou lo pon somindfèr

 

oté lo tan lo tan kokiye

lo tan sovrèt lo tan papang

mon kèr i dor sou in galé

lot koté la kroi zibilé

kan la rivièr i kanz la mèr

la rivièr dé ros sinonsa basin blé

 

moin la parti poz in pièz

pour trap in rèv la kour boukan

moin la parti poz in pièz

mi asiz dann in pti koin lo tan





Commentaires (0)
Nouveau commentaire :