INFO-Réunion
Gilber AUBRY

Eric Boyer

BIBLIOGRAPHIE

Guillaume Marie-Jean Gilbert AUBRY est né le 10 mai 1942 à Saint-Louis (Réunion) D’un père directeur de la distillerie de Stella et de sa mère, institutrice, il est l’aîné de 9 frères et sœurs.

 

Après des études primaires à l'école du Piton Saint-Leu il fait des études secondaires au Petit Séminaire de Cilaos, au collège Saint-Michel de Tananarive (Madagascar). Il suit une formation au séminaire de Valmer (Var), université grégorienne de Rome. En 1965, il revient à la Réunion comme VAT et est animateur à l'AREP.

Il est ordonné prêtre le 23 août 1970. Titulaire d'une licence de philosophie et de théologie (université grégorienne) il devient évêque depuis le 20/11/75 (consacré le 2/05/76)

Investi dans la culture créole, il lance La créolie avec Jean-François Sam-Long en 1978

Co-fondateur du groupe de dialogue inter-religieux avec Idriss Issop Banian en 2000

il est aussi adepte de la notion de yoga chrétien en méditant sur la lumière du Christ

Il est membre de l'Association des Écrivains de langue française, membre titulaire de l'Académie de l'île de la Réunion, Commandeur des Arts et les lettres, Commandeur de la Légion d'Honneur

 

 

La place de son œuvre dans la littérature

Dans sa poésie, Gilbert Aubry exprime la beauté de la Réunion et de l'homme réunionnais.

«Quand l'Alizé souffle de son sud invisible

Entends-tu au loin cette rumeur océane ?

Ecoute ce frémissement du terroir

Qui se dresse en montagnes

Pour clamer aux oreilles des sourds

Que notre île a une âme.»

(Extrait de Rivages d’alizés)

 

Il donne la définition de la créolie, mélange de fraternité et de tolérance. « Tout le monde est créole. Que l'on soit blanc, que l'on soit noir, que l'on soit jaune, que l'on soit métis...dans nos veines, palpite un même sang ..le sang de la créolie car ici nous sommes tous fils de la créolie...ici nous vivons de créolie comme ailleurs de Négritude ou d'Occitanie. » Le 20 décembre c'est la fête réunionnaise de la liberté.

 

 

Il prône l'égalité entre les religions à travers le dialogue inter-religieux « c'est cette quête culturelle de l'identité culturelle en vue de favoriser les solidarités réunionnaises en fonction de l'unité de la population et d'une conscience collective ».

 

Lors du voyage du pape Jean Paul II à la Réunion, il lui souffla ces paroles : « rest' pas dann fénoir, vien dan la lumière ! Mèt sak la pas bon et marche droit' ek zot conscience droit'. Soleil i lèv',soleil i dor, la lune i lèv',la lune i dor . Zot' mêm' ,la lumière i éteint' pas » .(J Paul II,2 mai 1989)

 

 

 

Bibliographie 

 

- Hymne à la créolie (conférence à l'hôtel de ville de Saint-Denis)-1978

-Sois peuple mystique marronnage -1982

-Pour Dieu et l'homme réunionnais -Edition Océan-1988

-20 décembre 1988, fête de la liberté-1989

-Rivages d'Alizés -Edition UDIR -1971-NID ;1975-1980

-Poétique mascarine ; Editions caribéennes ;1989

-2 mai 1989 voyage du pape J Paul II souffla les paroles devenues célèbres

-Cœur brûlant-Editions Azalées-2000

-Lumière sur Rivière Noire -Editions Azalées ;2010

-Dialogues poétiques avec Gamaleya à la mairie de St Pierre et à Lespas Leconte de Lisle (St Paul );2010

-Anthologie complète des poèmes de 1971 à 2011-2014

 

Discographie: Créolie, une âme pour mon île- 1979

 

 

 

 Parenthèse poétique

 

 

Peuple corallien

 

Quand l'Alizé souffle de son sud invisible

Entends-tu au loin cette rumeur océane ?

Ecoute ce frémissement du terroir

Qui se dresse en montagnes

Pour clamer aux oreilles des sourds

Que notre île a une âme !

 

N'entends-tu pas

Son âme en ton âme

Façonner la glaise de ton sang

Et la force de ton chant

Où poussent les paysages

D'un peuple corallien ?

Récifs de madrépores

Et races de sang mêlé...oui

Mais ce cri n'est point bâtard

C'est l'âme d'un peuple

Aux racines de fierté

 

Ce peuple

Ne sera jamais plus esclave

Mil-huit-cent -quarante-huit

A semé les noces du rire

Pour le travail de nos mains

Et l'Arche de liberté

Posée au sommet de tous les calvaires

N'a pas encore déversée au centuple

Sa moisson d'égalité

et de fraternité

.

 

Car trois siècles d'histoire

Nous ont appris l'Histoire

Des grands voiliers

Chargés de turpitudes ou de lumières

Vaisseaux négriers

Ou voiles blanches d'Espérance.

Cette histoire …

Des cales rompues et des chaînes brisées,

Cette histoire...

Par les descendants d'esclaves

Et par les descendants des maîtres d'esclaves

Aujourd'hui et encore et demain ...doit s'écrire en commun

 

 

Au silo des poètes

La parole continue à fleurir

Pour que chaque Réunionnais

Porte en son cœur

Des milliers d'étoiles

Au rayonnement créateur !

 

Que notre peau soit

Noire jaune ou blanche

Nos veines profondes portent des vols d'oiseaux

Des bambous et des fougères

Avec...les comptines et les sirandanes

De nos ancêtres

Avec... ce passé qui cogne

Aux frontières de la chair

Avec ce passé qui nous tisse

Une conscience collective

Dans cette fresque française

Qui n'est point la Gaulle avec ses Gaulois !

 

Et puis...

De sagesse et d'audace

Nous savons bien

Que l'on n'étouffe point

La source du sens

Et le feu du devenir.

 

Nous sommes capables...

De pardon et d'amitié.

Nous sommes capables...

En cassant la peur

Pour vivre et espérer

D'empêcher les enfants

De venir cracher leur suicide

Sur nos tombes !

Nous sommes capables...

De gréer notre bateau

Et de le maintenir à flots

Sur les mers australes

cherchant ensemble cette âme

Qui essuiera les larmes

De tous le visages !

 

Alors …

Que l'on ne vienne pas non plus

Au nom de l'abolition de l'esclavage

Dresser la vengeance et la haine

Pour mettre en pratique le vieux dicton

Du règne par la division.

 

Ecoute...

Ecoute dans l'Alizé

L'appel de l'ancive

D'une barque à l'autre relié

Quand d'un piton à l'autre

La campagne répond à la mer

Ton peuple cherche son âme !

 

A travers les champs de cannes

A travers le géranium et le vétyver

Les paysans de chez nous

Ne s'y trompent pas.

Ils s'habillent de cette force

Qui colle à la terre

Et la soulève en récoltes nourricières

Pour une civilisation à venir

Qu'ils espèrent tranquille et forte

Comme autrefois la prière

A l'angélus du matin.

 

Au temps de duresse

Et des cages de béton,

sois donc partisan de l'Homme

et de l'Homme libre !

Sois donc partisan d'un peuple

Et d'un peuple libre !

Ecoute...écoute encore l'Alizé

clamer que ton île a une âme...

 

Une âme

Baignée par le vent du grand large

Qui t'emporte plus haut

Que les vallées et les collines

Là où la profondeur de la paix

N'a de nom que le berceau du silence.

 


Quand l'Alizé souffle de son sud invisible

Entends-tu au loin cette rumeur océane ?

Ecoute ce frémissement du terroir

Qui se dresse en montagnes

pour clamer aux oreilles des sourds

Que notre île a une âme !

 

(Extrait de Rivages d'Alizé-peuple corallien)

 

O té créol'

O té Créol'

o té Créol' pas besoin l'a peur

dress' la tête rouv' ton zyeux

o té Créol chemin l'est long'

lu l'est long' tu connais

pas besoin l'a peur

 

O té pas besoin l'a peur

ton pied va plucher ton zos va craquer

mais ton cœur va chanter,

ton corps va sonner

oté créole pas besoin l'a peur !

 

O té créol' pas besoin l'a peur

nous l'est blancs nous l'est noir

nous l'est tout' couleur

et na viv' ensembl' encore plus meilleur.

pas besoin l'a peur !

 

O té créol' pas besoin l'a peur

donn' ton main,donn' la main mounoir

o té créol, roulez roulez roulez mounoir

na fait lèv' soleil dan' plein fénoir.

o té créol' pas besoin l'a peur !

 

 




Commentaires (0)
Nouveau commentaire :