INFO-Réunion
La campagne de distributions de « bonbons » a t- elle commencé !!!

Aline Murin Hoarau

L’article L106 du code électoral dispose que :

 Quiconque, par des dons ou libéralités en argent ou en nature, par des promesses de libéralités, de faveurs, d’emplois publics ou privés ou d’autres avantages particuliers, faits en vue d’influencer le vote d’un ou de plusieurs électeurs aura obtenu ou tenté d’obtenir leur suffrage, soit directement, soit par l’entremise d’un tiers, quiconque, par les mêmes moyens, aura déterminé ou tenté de déterminer un ou plusieurs d’entre eux à s’abstenir, sera puni de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 15 000 euros.»
 

Pas besoin de mettre des mouchards dans les isoloirs : c’est la tentative d’influencer le vote qui est condamnée, pas d’obligation de résultat en la matière.
Peut-on parler de mauvaises habitudes, de traditions malsaines où tout simplement d’une
« culture locale » bien ancrée depuis plusieurs décennies à La Réunion.


Certains se sont déjà fait prendre à jouer à cela mais ont-ils pris conscience qu’ils ne peuvent plus continuer ainsi sous peine de se faire dénoncer devant l’autorité.


On achète de moins en moins les gens et heureusement !

Cette seule évocation de perdre une élection municipale entraîne chez certains une crise d’urticaire et d’angoisse.

« Je tiens à mon fauteuil, c’est ma vie »
 

Tous les moyens sont bons mais lorsque des politiques habitués à cette pratique sont rattrapés par la patrouille, ces derniers ont toujours la même parade «comportement inacceptable et à l’insu de mon plein gré »


Pour cette campagne 2020 ...

La vigilance est de mise et ces comportements doivent être dénoncés pour que la Démocratie vive davantage à Sainte-Suzanne et à la Réunion en général.

 



Commentaires (0)
Nouveau commentaire :